Laura Gozlan les.artistes.2018 Lart dans les chapelles. Art contemporain et patrimoine en Bretagne

No spares, no soul, The pattern of abandonment, chapelle Saint-Adrien, Saint-Barthélémy, L'art dans les chapelles, 2018 , Photo : Aurélien Mole


The Pattern of Abandonment, 2018. Vidéo, 5’17’’, 16/9, son stéréo, couleurs. D'après Lee Mackinnon, « Love Machines and the Tinder Bot Bildungsroman », E-flux Journal, no 74, juin 2016.
No Spares, no Soul, 2018. Tubes PMMA, câbles USB, câbles VGA, câbles ethernet, batteries, résine polyester, chaînes, fonte d’aluminium, pinces à trois doigts, pinces à deux doigts, acier, verre, néon. Dimensions variables.

Laura Gozlan


La pratique de Laura Gozlan s’articule autours de films expérimentaux, de sculptures et d’environnements de projection. Elle s’intéresse aux utopies scientifiques et aux communautés que celles-ci fédèrent avec une prédilection pour leur représentation dans les sous-genres cinématographiques. Ses pièces explorent les liens entre Contre-culture et posthumanisme, ses mythes fondateurs (New-age, cybernétique) et ses dystopies.

Laura Gozlan est née en 1979, elle vit et travaille à Paris
www.lauragozlan.com
Représentée par la galerie Escougnou-Cetraro, Paris

Chapelle Saint-Adrien, Saint-Barthélémy

les.artistes.2018 Chapelle Saint-Adrien, Saint-Barthélémy

 

Classé monument historique depuis 1932, cet édifice du XVe s. possède une forte unité de construction. Bâtie sur un plan en croix latine et de style gothique, cette chapelle se trouve probablement à un  emplacement d’un ancien lieu de culte. Saint-Adrien présente des spécificités architecturales telles qu’un autel réalisé en granit et non en bois comme il était d’usage alors. Son sol dallé épouse la pente, montant vers le chœur où se trouvent deux panneaux de lambris peints représentant le martyre d’Adrien, soldat  romain converti.


Coordonnées GPS : 47.9125, -3.07583