Art chapelle








Recherche





English versionVersion française







Elmar Trenkwalder, WVZ 121, WVZ 71, WVZ 174, WVZ 197, WVZ 205, WVZ 223, WVZ 224, WVZ 242, WVZ 296, Chapelle Saint-Laurent, Silfiac, L'art dans les chapelles 2015 © Laurent Grivet

WVZ 121, céramique émaillée, 73 x 22 x 23 cm, 1993.
WVZ 71, céramique émaillée, 65 x 41 x 41 cm, 1993.
WVZ 174, terre cuite émaillée, 88 x 39 x 76 cm, 2003.
WVZ 197, céramique émaillée, 69 x 32 x 19 cm, 2006.
WVZ 205, céramique émaillée (3 éléments), 380 x 60 x 60, 2007.
WVZ 223, terre cuite émaillée, 84 x 27 x 25 cm, 2009.
WVZ 224, terre cuite émaillée, 79 x 31 x 31 cm, 2009.
WVZ 242, terre cuite émaillée, 2011.
WVZ 296, grès, 9 éléments, base 80 x 115 x 65 cm, 2014.


Elmar Trenkwalder

Chapelle Saint-Laurent, Silfiac

« … Dans les excroissances de son ornementation appliquée obsessionnellement, entre fidélité aux faits et inventions fantastiques, s’ouvre tout un monde d’images et d’objets rappelant des traditions passées, qui évoque les arts marginaux isolés tels qu’ils se dressent depuis des siècles contre les tendances, les normes et les modes de leur temps. On y trouve notamment aussi quelque chose de subversif, à savoir le choix des digressions et des excès qui articulent le doute envers un monde réel tourné vers la raison. Chez Trenkwalder, ils mènent à des contre-mondes construits essentiellement à partir du subconscient et de l’onirique : des mondes de refoulement, marqués par nos peurs, rêves, souhaits, désirs et aspirations. Sur ce terrain inconnu et mystérieux, l’aspect charnel, la sensualité et les obsessions quelles qu’elles soient jouent les rôles principaux d’une pièce fantastique… Les efforts d’Elmar Trenkwalder pour l’intégration de contraires dichotomiques semblant s’exclure, tels qu’homme et animal, homme et femme, conscient et inconscient ou rêve et réalité, en particulier, donnent accès à des continents encore inexplorés du refoulé, du tabouisé et de l’inconnu, et offrent ainsi un aperçu des espaces sublimes de l’âme humaine. » Hans-Peter Wipplinger.

/ / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / /

Né en 1959 à Weißenbach am Lech en Autriche, vit et travaille à Innsbruck.
Il est représenté par la galerie Bernard Jordan, Paris.

/ / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / /