Art chapelle








Recherche





English versionVersion française







Camille Saint-Jacques, LVIII 228, LVIII 233, LVIII 240, Chapelle de la Trinité, Castennec, Bieuzy, L'art dans les chapelles 2015 © Laurent Grivet
LVIII 228, aquarelle sur papier Ingres, 239 x 159 cm
LVIII 233, aquarelle sur papier Ingres, 239 x 159 cm
LVIII 240, aquarelle sur papier Ingres, 239 x 159 cm
3 boîtes en isorel de 30 cm de côté environ, 2015.


Camille Saint-Jacques

Chapelle de la Trinité, Castennec, Bieuzy

« Je ne voudrais pas que la peinture consistât en une quelconque accumulation d’images tributaires d’un empilement d’œuvres laissées là dans l’attente d’un regard comme autant de paquets qu’un voyageur étourdi aurait laissé en souffrance sur tous les quais de gares où le périple de sa vie l’aurait conduit. Non, je fais de mon mieux pour être le plus léger possible ; présent mais à peine. Même si souvent je cède aussi à la vanité de paraître, c’est-à-dire de montrer. Tout comme en amour, il me semble qu’au cœur de l’art une intime conviction suffit à rendre la vie plus belle et plus intense et, qu’à trop vouloir l’encombrer de démonstrations on risque de tout perdre, d’éteindre la flamme. À notre époque où l’art n’en finit plus de s’embourgeoiser, de se compter, de s’apprécier de manière sonnante et trébuchante, de faire parler de lui à tout prix, il importe d’être discret. Peu importe que ce soit par choix, par vertu ou par nécessité, s’il faut que l’art gagne à quelque chose, alors que ce soit à être discret. »
Camille Saint-Jacques.

/ / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / /

Né en 1956, vit et travaille Bièvres.

/ / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / /