Art chapelle








Recherche





English versionVersion française







Ismaïl Bahri, Repos et Ligne, Chapelle de la Trinité, Cléguérec, L'art dans les chapelles 2015 © Laurent Grivet
Repos, vin sur papier Fabriano Tiepolo, 70 x 100 cm à l'unité, 2015.
Ligne, vidéo HD, 16/9, 1 minute en boucle, 2011.


Ismaïl Bahri

Chapelle de la Trinité, Cléguérec


L’œuvre d’Ismaïl Bahri s’ouvre à de multiples références culturelles et esthétiques et développe des expérimentations plasticiennes précises et sensibles. Leurs résultats prennent la forme de dessins, de vidéos, de photographies, d’installations ou encore d’hybridations entre ces différents supports. Des matières simples y sont manipulées et conduites à une transformation, au moyen de gestes et procédés d’inspiration souvent mécanique liés au cinéma ou à la photographie. L’interrogation sur la porosité de l’art vis-à-vis du monde contemporain est souvent générée au moyen d’un processus quasi-cinématique reposant sur les principes d’enregistrement, de mise en mouvement, d’invention simultanée d’une surface sensible et d’un écran de projection, à l’aide de moyens tout à fait dérisoires. Si la production de traces constitue un acte de révélation, le retrait, l’effacement des formes sont autant de moyens privilégiés par Ismaïl Bahri pour développer des expériences qui s’appuient sur le caractère organique et impermanent des choses. Dans un lent mouvement perpétuel, les qualités naturelles du monde ordinaire se dérobent et restent insaisissables. Les étranges rituels qu’il invente déroulent un questionnement sur les limites du visible et de la perception.

/ / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / /

Né en 1978 à Tunis (Tunisie), il vit et travaille entre Paris, Lyon et Tunis.
Il est représenté par la galerie Les filles du calvaire (Paris).

/ / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / /

 

Entretien radiophonique réalisé en partenariat avec Radio Bro Gwened (www.radio-bro-gwened.com)