Art chapelle








Recherche





English versionVersion française







Jacques Julien
La traversée
Chapelle Locmaria, Séglien

Jacques Julien à accentuer les contrastes de formes et de poids par l'emploi de nouveaux matériaux, la résine et le tissu. On perçoit que la réflexion engagée auparavant autour des activités sportives se transforme peu à  peu ; seules subsistent des citations qui marquent le passage vers une autre approche plastique.
Il s'intéresse également aux notions de masse et d'équilibre d'une pièce. Et il renoue avec la pratique du modelage en terre crue développée jusque lors dans sa production de maquettes, qualifiées d'Empathiques. L'artiste est très attaché à ces pièces qui « ont l'élégance du format modeste et cohabitent toutes ensemble, les ratées comme les réussies, alignées comme s'alignent des visages sur les photos de famille. »
L'artiste résume ainsi son cheminement : « l'échelle de la main est celle qui correspond le mieux à  l'expérimentation plastique telle que je l'envisage aujourd'hui. J'essaie de plus en plus d'appliquer ce principe de manipulation dans la réalisation de mes sculptures. Autrement dit, la maquette n'est pas le modèle de la sculpture, mais on peut retrouver dans certaines de mes nouvelles sculptures, les mêmes modalités d'expérimentation que celles que je mets en pratique quand je fais une maquette. Ainsi une sculpture est désormais le résultat de la sédimentation d'une suite d'expériences qui se répondent les unes aux autres. »
Toutes les citations sont extraites d'un entretien réalisé avec l'artiste.

L'installation de Jacques Julien est soutenu par les Amis de L'art dans les chapelles.

/ / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / /
Jacques Julien est né en 1967
Il vit et travailles à Paris
jacquesjulien.free.fr
/ / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / /

Entretien radiophonique avec Bertrand Gadenne
Réalisé en partenariat avec Radio Bro Gwened (www.radiobreizh.net)