Art chapelle








Recherche





English versionVersion française







Chapelle Saint-Adrien
Saint-Barthélémy
Saint Adrien, Saint-Barthélémy


La chapelle Saint-Adrien fut bâtie non loin du Blavet. Elle se trouve peut-être à l’emplacement d’un ancien lieu de culte. On remarque une forte présence de sources. 
Construite à la fin du XVème siècle, elle fut modifiée au XVIème siècle comme l’atteste la date de 1565 à l’intérieur. La chapelle est classée Monument historique depuis le 25 août 1932.


L'édifice
:

La chapelle est bâtie sur un plan en croix latine. De style gothique, elle présente une très forte unité dans sa construction. La nécessaire adaptation au site obligea la construction d’une sacristie-secrétairerie du côté nord. La porte latérale du bras sud du transept porte des armoiries effacées. Chaque pignon du transept est percé d’une grande fenêtre aujourd’hui vide de vitraux.


L’intérieur
:

Le sol dallé de granit épouse la pente en montant vers le chœur. Le curieux autel a été réalisé en granit et non en bois comme il était d’usage. Datant du XVIIIe siècle, il est sans doute l’œuvre d’un artisan local. Le martyre de saint Adrien y est représenté.
Les grandes fenêtres des bras du transept ont conservé leur remplage gothique. On remarque dans le chœur la présence d’un oculus qui témoigne sans doute d’un remaniement du XVIIe siècle. Bien souvent à cette période la pose d’un retable devant la maîtresse-vitre assombrissait le chœur et il fallait dès lors ouvrir une fenêtre latérale.

Certaines fenêtres gardent des fragments de vitraux du XVIe siècle. Des traces de peintures murales sont visibles. Dans le chœur au nord et dans le bras du transept sud, on remarque les emplacements des fontaines.

Les sablières de la chapelle sont du même auteur que celles de Notre-Dame de Quelven en Guern. On y retrouve les armoiries des Rohan alliées à celles de Baud, possesseurs de ce fief depuis le XVe siècle ainsi que des saynètes de chasse, des masques et des grotesques.
Dans le chœur, deux panneaux de lambris peints ont été conservés. Ils montrent le martyr d’Adrien, soldat romain converti, qui fut démembré. Ce type de décor est à rapprocher des grands cycles de lambris peints du XVIIe siècle du Pays de Pontivy. Il semblerait qu’ils soient l’œuvre de l’atelier Le Corre de Pontivy.


À l’extérieur, la fontaine se combine avec un calvaire. Du côté ouest, on trouve la crucifixion avec la Vierge et saint Jean et à l’est, une Vierge à l’Enfant avec le donateur. Cet ensemble du XVe siècle a été classé MH en 1928.

------------------------------------------------------------------------------------
Artistes présentés depuis 1997 dans cette chapelle
Jocelyn Cottencin (1997) • Henri Larrière (2004) • Michel Thamin (1996) • Patrick Condouret (2005/2006) • Edouard Prulhière (2007) • Pierre-Alexandre Rémy (2008) • Gaël Comeau (2009) • Curt Asker (2010) • Jean-Marc Cérino (2011) • Patrice Carré (2012 - œuvre de la collection du FRAC-Bretagne ) • (Fermeture pour restauration 2013, 2014) • Bernard Lallemand (2015) • Gabriele Di Matteo (Œuvre de la collection du Frac Bretagne, 2016) • Bernard Pagès (2017)